Coup de pouce KE
Rénovation Globale Habitat Individuel


Image

Le montant des primes

Le montant des primes est exprimé en euro par MWh de consommation conventionnelle annuelle d'énergie finale économisée par la maison rénovée


Cliquez pour découvrir les Primes Bonifiées ou les Primes Standard


  Travaux de rénovation globale

Chaleur renouvelable 
≥ 50 % 
Chaleur renouvelable 
< 50 % 

Avec changement d’équipements au charbon ou au fioul 
autres qu’à condensation 

           500€/MWh  

           300€/MWh  

Autres 

           400€/MWh  

           250€/MWh  

Êtes-vous éligible aux primes Bonifiées ?


Si vos revenus sont inférieurs aux plafonds indiqués dans le tableau,
vous pouvez bénéficier des primes Bonifiées


v   Sélectionnez la rubrique correspondant à votre région 

 

Nombre de personnes
composant le ménage

Plafonds de revenus
du ménage 

 

1

25 068 €

 

2

36 792 €

 

3

44 188 €

 

4

51 597 €

 

5

59 026 €

 

Par personne supplémentaire

+ 7 422 €

 

Les revenus pris en compte correspondent à la somme des revenus fiscaux de référence mentionnés sur les avis d’imposition ou de non imposition de l’ensemble des personnes composant le ménage au titre des revenus de l’année N-2 ou N-1. Les avis de situation déclarative émis par l’administration fiscale peuvent également être utilisés.


Si vos revenus sont supérieurs ou égaux aux plafonds indiqués dans le tableau,
vous pouvez bénéficier des primes Standard

Conditions techniques


Une étude énergétique

Préalable aux travaux de rénovation doit être réaliser pour déterminer la consommation conventionnelle totale d’énergie finale avant et après travaux pour les usages chauffage, refroidissement, production d’eau chaude sanitaire, éclairage, et les auxiliaires de chauffage, de refroidissement, d’eau chaude sanitaire et de ventilation. Réalisé par un auditeur labélisé RGE.

Le logiciel de calcul permettant cette étude énergétique est adapté à une maison individuelle.

  • Il dispose d’un référentiel technique écrit, d’un numéro de version, d’une date et d’une durée de validité.
  • Il utilise un moteur de calcul réglementaire ou est validé par le CSTB, le CEREMA ou un autre bureau d’étude indépendant à l’issue d’une évaluation technique sur des cas-types représentatifs du parc français de maisons individuelles et aux frais de l’éditeur. La demande de validation est effectuée auprès de la DGEC et de l’ADEME par l’éditeur du logiciel. Cette demande doit comporter le référentiel technique écrit, le numéro de version, la date et la durée de validité du logiciel, ainsi que le rapport de test réalisé par le CSTB, le CEREMA ou un autre bureau d’études indépendant. Ce rapport décrit les cas-types utilisés, et compare les résultats obtenus avec le moteur de calcul réglementaire.

La liste des logiciels réputés satisfaire aux exigences de la présente fiche est rendue publique sur le site Internet du ministère chargé de l’énergie. 


Faire appel à un professionnel RGE

Votre chantier doit être réalisé par un ou des artisans titulaires d'un label RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) dans le domaine de travaux considéré


Réaliser un bouquet de travaux

Réaliser un bouquet de travaux, ou comprendre ici "plus d'un type de travaux". Ces travaux devront notamment répondre à ces exigences : 

  • Consommation conventionnelle annuelle en énergie primaire après travaux, rapportée à la surface habitable des logements, inférieure à 331 kWh/m².an pour les usages chauffage, refroidissement, production d’eau chaude sanitaire, éclairage, et les auxiliaires de chauffage, de refroidissement, d’eau chaude sanitaire et de ventilation ; 
  • Gain énergétique d’au moins 35 % par rapport à la consommation conventionnelle annuelle en énergie primaire avant travaux pour les usages définis ci-dessus.
  • Les émissions annuelles de gaz à effet de serre après rénovation, rapportée à la surface habitable du bâtiment, sont inférieures ou égales à la valeur initiale de ces émissions avant travaux

Isolation obligatoire

Au moins 1 de ces 3 gestes d'isolation doit être réalisé, à hauteur de 75% minimum de la surface à isoler :

  • Isolation thermique des murs donnant sur l'extérieur
  • Isolation thermique des combles et/ou plancher
  • Isolation des toitures

Pour aller plus loin